Développement personnel

première marche vers mon développement personnel

la première marche vers mon développement personnel

Je débute tout juste, de manière officielle, dans le monde du développement personnel, voilà pourquoi je parle de première marche. Mais je vais approfondir un peu pourquoi j’en suis là.

hehlich / Pixabay

Je suis aujourd’hui couturière et passionnée par ce métier! Par contre, on peut dire que pour en arriver là, j’ai beaucoup ramé.

En effet, bien que la vie m’ait, de nombreuses fois, fait des appels du pied, je n’ai pas écouté pendant très longtemps.

Enfance

Dans mes souvenirs de petite fille, quand ma grand-mère cousait à la maison, j’étais à l’affût des chutes de tissus pour en habiller mes poupées ou fabriquer des babioles…

C’était du bonheur !

Adolescence

Puis, je suis devenue une ado complexée qui ne voulait pas faire de vagues, pas être remarquée, et encore moins par son orientation scolaire : un travail de bureau quelconque était l’option idéal à mes yeux.

Au lycée, un jour, je me suis moquée d’une fille qui me disait qu’elle voulait devenir styliste. (Évidemment vu mon idée du travail idéal, son choix me paraissait extrêmement risqué, donc stupide… ) 

Mais intérieurement cette scène m’a marquée car je n’aurai jamais eu ne serait-ce que le courage d’envisager un job de ce genre et encore moins d’afficher ma détermination de le faire. 

En fait, je me suis moquée d’elle car, à ce moment-là, j’avais honte de l’admirer… (En plus styliste, quoi!!!! waouh, quelle ambition!)

 

Plus tard, quand par défaut j’ai choisi mon orientation dans le social, je me suis dirigée vers une formation sans concours, parce que les concours ça fait peur (lol)… 

Du coup, j’ai fait un BTS en économie sociale et familiale en alternance. Et sans vraiment le savoir, dans ce BTS, il y avait une formation couture…

J’ai adoré coudre, mais voilà, c’était juste pour le plaisir… Pas de quoi envisager d’en faire mon job.

Jeune adulte

Plus tard encore, j’achète une machine à coudre vraiment bien à une amie de mes parents!

 Mais, je ne me sens pas à la hauteur de l’utiliser… même pas pour le plaisir. 

C’est étrange ce qui se passe dans la tête ! 

J’ai une attirance depuis toujours pour cette activité et en même temps elle me fait peur. Comme si je savais que le fait de  m’y mettre pourrait bousculer ma vie. 

De temps en temps, je fais de petites choses de rien du tout alors que j’avais déjà appris beaucoup de choses durant mon BTS. 

En fait, je m’étais bien appliquée à tout oublier et je dirais même que je ne me souvenais même pas avoir suivi des cours de couture pendant mon BTS.

Quand le cerveau ne veut pas, il ne veut pas!

A choisir tout par défaut, sans jamais écouter mon cœur, imaginez-vous l’état dans lequel il était ! 

Il saignait de tristesse, je crois!

Adulte

Quelques années passent!

A mon poste de gentil petit travailleur social derrière un bureau, une collègue fraîchement arrivée explique qu’auparavant, elle était mère au foyer et quelle avait adoré pouvoir s’occuper de sa famille et entre autres, coudre des vêtements pour ses enfants…

Je l’ai regardé avec étonnement : « ah bon ! Ça te plaisait d’être femme au foyer et de coudre ? » 

Notons encore une fois mon état d’esprit du moment:

  • Je suis mariée,
  • On vient d’avoir un bébé,
  • Je bosse,
  • J’ai une vie sociale plutôt riche,
  • Et je vis à 100 à l’heure comme toutes les jeunes mamans que je côtoie!
  • Bref, je suis une superwoman qui peut tout faire… 
bunzellisa / Pixabay

Alors, comment comprendre une femme au foyer épanouie… Et en plus, qui coud!!

DECLIC: La voilà, la première marche

Puis, peu à peu, ayant conscience que ma vie personnelle était sérieusement entamée par mon mal-être professionnel, j’ai compris qu’il fallait changer. J’étais au bout du bout…

Je vous expliquerai dans mon prochain article l’électrochoc de ma démarche car elle n’est pas commune, mais mon article est déjà assez long pour aujourd’hui!

J’ai obtenu une rupture conventionnelle de façon surprenante, presque magique même. 

À ce moment, je ne sais pas encore ce que je vais faire de ma vie… Alors, je m’autorise à pleurer une semaine sur mon sort.

Puis à l’arroser sans m’en rendre compte, la graine germe comme si elle avait toujours été là… 

Sensation étrange !

Je n’en parle à personne, j’ai peur du regard des autres.

Commence alors mon bilan de compétences avec cette peur d’être jugée. Je décide de ne pas parler tout de suite de cette graine qui germe!

C’est au bout de plusieurs séances que je me jette à l’eau :

« je veux devenir couturière ! » Et je me ferme !

Je me ferme, pour me rouvrir aussitôt, car Juliette, ma conseillère, considère que oui, c’est un métier et qu’il faut juste s’assurer qu’il y a du travail dans ce domaine.

Alléluia

Cette reconversion, comme toutes les reconversions, a nécessité de grosses remises en question pour réussir à toucher enfin du doigt, mes vrais désirs.

Travailler de mes mains me permet de me réaliser et d’être en phase avec moi-même. 

Et pendant toutes ces années, je peux vous dire que cela m’a manqué.

Je pense que cette partie de vie constitue la première marche de mon escalier du développement personnel.

J’ai gravi d’autres marches depuis et je compte bien les partager avec vous…

Mais dans un premier temps, je vous raconterai le fameux électrochoc qui m’a mise face a moi-même. Cela pourra paraître un détail pour certains, mais il a été tellement important pour moi !

C’est tout cela que je veux partager avec vous

Cet article est très long, je m’en rends compte! Mais j’espère que le fait que je me livre à vous, vous donnera des clés si vous êtes dans une période de questionnements… même si je sais, qu’aucune situation n’est identique à une autre!

Le message que je veux passer, c’est tout simplement qu’avancer vers le bien être, c’est être dans l’action !! Si on ne fait rien, il ne se passe rien !

Moi, j’ai décidé d’être dans l’action !

Et vous ???

Racontez-moi vos expériences, et avançons ensemble si ça vous tente!

J’ai hâte de vous partager les prochaines marches de mon escalier car elles sont truffées d’astuces et de conseils qui devraient vous aider comme moi!

Laissez un commentaire, ça me fera plaisir de vous lire!!

ABC (Amour, Bisous et Calinous)

Publicités
Partager l'article
  •   
  •  
  •  
  •  

3 thoughts on “première marche vers mon développement personnel

  1. Plaisir de te lire 😊
    Comme tu sais ça fait 1 an que ma vie et celle de ma petite famille à été chamboulé….et c est vraie que je suis en pleine remise en question sur mon futur pro…mais j ai tellement à faire pour ces mois à venir et bcp de contraintes (employeur )que je ne sais pas par où commencer….donc ça me fait du bien de te lire et de me dire que rien n est fichu” qu’il faut être dans l action”😉
    Bises.
    Pheu.

    1. Coucou Pheu,
      Oui je sais comme ta vie a été bouleversée… et tu me parles de manque de temps… Saches que, pour ma part, tout s’est fait par l’écriture !
      J’ai pris le temps de réfléchir et mettre par écrit quels étaient mes vrais désirs et objectifs , pour ne rien regretter!! Je t’encourage à le faire sans filtre, comme si tout était possible ! Et ensuite, prendre le temps d’évaluer la faisabilité de tout ça, mais encore une fois, ne te mets pas de barrière!!
      Je pense honnêtement que c’est bien pour commencer, et en plus, ce sera boostant!
      Tiens moi au courant,
      Des bisous

Laisser un commentaire