Mon atelier
Ma vie de couturière

L’histoire de mon atelier

20 août 2019

Mon atelier de rêves

Dans mon précédent article, je voulais absolument vous raconter un peu ma vie avant de vous parler de mon atelier et plus tard de mon organisation.

Je vous propose une visite en vidéo de mon atelier, un peu plus bas dans cet article, mais prenez le temps de lire son histoire.

En effet, je voulais que vous sachiez que cet atelier a mis du temps à exister, ne serait-ce dans ma tête !

Ce magnifique atelier que j’ai aujourd’hui m’a demandé une certaine maturité professionnelle.

Retour dans le passé

À nouveau, je vous fais un petit flash-back/retour en arrière pour vous expliquer mon cheminement professionnel depuis cette reconversion.

Pendant mon année de formation couture, je vivais dans un rêve, ma fameuse quatrième dimension : couture, apprentissage, couture etc.…

MON ATELIER

Cependant, je dois dire que ce que j’ envisageais comme “profession couture” ne me faisait pas tant vibrer que ça…

À savoir qu’à ce moment, j’étais encore cloîtrée dans les questions du genre “qu’attend-on de moi ?”

 

Du coup, j’envisageais d’aller au plus simple pour être rentable au plus vite, car c’est sûrement cela qu’on attendait de moi (pure spéculation, mais bon!!).

Mon projet professionnel était donc de me consacrer essentiellement à la retouche (c’est comme si on parlait de sécurité de l’emploi dans la couture).

Alors attention, je ne veux pas dénigrer cette facette du métier, mais pour ce qui me concerne, ça ne me bottait pas du tout, et d’ailleurs c’est toujours le cas!

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme, je me suis donc installée avec une associée dans un atelier de retouches et de confection, dans un tout petit local tout près de l’école où j’avais fait ma formation.

C’était extrêmement rassurant, de travailler à proximité de mes anciens professeurs, car il faut bien le dire, l’expérience n’est pas livrée avec le diplôme.

Le pied à l'étrier de mon futur bonheur!

Par chance, la directrice de l’école nous a proposé de dispenser des cours de couture pour les adultes débutants et de créer un cours de couture pour les enfants.

Les débuts n’ont pas toujours été évidents, je l’avoue, car nous n’étions pas expérimentées au point d’être 100 % à l’aise, mais c’est une expérience qui m’a permis de commencer à me projeter dans cette voie.

MON ATELIER

Déménagement n°1

Le Noël qui a suivi mon diplôme, on m’a offert “Martine”, ma machine à coudre (du nom de la bonne fée qui me l’a offerte!).

Prochainement, je vous parlerai plus longuement de ma machine…

Ce que je peux vous dire ici, c’est que le fait de posséder une telle machine m’a rappelée que je n’avais pas remué ciel et terre pour faire un travail qui ne m’intéressait pas (je veux parler ici, de la retouche).

Je me suis recentrée, j’ai refait un petit bilan, et j’ai décidé d’installer mon atelier à domicile avec ma machine de compétition.

Oui, mais pour quoi faire?

Et bien, comme mon petit bilan était très flou, et que j’avais très peur de me tromper et de ne pas y arriver financièrement, je voulais tout proposer :

  • ✂️Des cours individuels (pas la place pour accueillir plus),
  • ✂️De la confection,
  • ✂️De la création,
  • ✂️De la broderie personnalisée,
  • ✂️… De la retouche,
  • ✂️Et j’ai ajouté à cela le début de ce blog.

Comment vous dire ?

  • ✂️Mon atelier installé à domicile,
  • ✂️Dans une maison que les clients avaient du mal à trouver,
  • ✂️Où les clients devaient se changer dans ma propre chambre,
  • ✂️Où je travaillais dans une pièce de 9 m²,
  • ✂️Où je proposais de trop nombreuses prestations qui demandent chacune, une installation différente.

Je ne m’épanouissais pas du tout dans mon métier, ou plutôt pas encore!!

LE DECLIC: J’ai commencé à me sentir vraiment mal à l’aise quand des clients, pas très propres sur eux, se sont présentés chez moi.

Je me suis sentie humiliée de devoir accepter leurs travaux parce que je voulais gagner ma vie, et je psychotais pour ma chambre dans laquelle ils s’étaient changés.

La prise de risque: Un nouvel atelier?

Je me plaignais, et me plaignais encore de mes conditions, comprenant très bien que la réponse n’était pas dans cette maison…

J’allais devoir m’envisager comme une vraie professionnelle qui a de vrais besoins d’entrepreneuse!

Si je voulais être considérée comme une artisan, je devais me considérer comme tel, et travailler dans un lieu dédié à mon activité!!!

J’avais besoin de MON atelier!

J’allais devoir prendre des risques si je voulais vivre de mon métier. 

Et en l’occurrence, NOUS (mon mari, mes enfants et moi) allions devoir prendre des risques pour que JE puisse vivre de mon métier.

Mon mari me soutenait et était prêt à envisager des changements à condition que j’ai un vrai projet professionnel qui me plaise et me permette d’être rentable !

Cela m’a paru tout à fait logique, compte tenu du projet personnel que mon projet professionnel pourrait impliquer…

En effet, le projet personnel qui allait répondre à mon projet professionnel était celui-ci :

Nous allions nous re-lancer dans la construction d’une maison en y incluant un atelier couture avec une entrée indépendante et un minimum de visibilité.

Ça fait peur, hein ! Cette peur m’a obligée à être réaliste,… mais tout de même avec une point de folie.

Des réflexions plus approfondies pour un atelier bien pensé!

En effet, mes trois premières années en tant qu’artisan-couturière m’ont permis d’affiner mes souhaits professionnels.

Quel costume de “couturière” allais-je porter, et quelles prestations méritaient vraiment que je m’attarde dessus!

J’ai, à l’époque, dressé une liste similaire à celle-ci :

mON ATELIER

Déménagement n°2: Mon atelier de rêve

Dès lors que j’ai cru en ce projet, mon mari m’a soutenu et nous nous sommes lancés.

Voici aujourd’hui mon atelier (vidéo ci-dessous). Quelle fierté !

Comme vous pourrez le voir, il y a:

  • 💈Mon espace couture,
  • 💈Un espace couture pour accueillir quatre élèves,
  • 💈Une cabine d’essayage,
  • 💈Un coin blogging,
  • 💈Et même un coin pour faire mes vidéos.

Je vous laisse découvrir et je m’excuse d’avance pour le son.

Voilà!

Je compte publier très vite un article sur mon organisation personnelle en couture au sein de cet atelier.

Et pour cela, je vous expliquerai comment je m’organisais dans un plus petit espace et les astuces que j’ai gardé de cette époque pour gagner en efficacité.

Cela vous aidera probablement dans votre propre organisation.

Je vous prépare d’ailleurs de nouveaux outils à télécharger. 😉

En attendant, je vous attends dans les commentaires, et je compte sur vous pour partager mes articles sur Pinterest ou Facebook…

à très bientôt 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Only registered users can comment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.