astuces couture et zéro déchet
Astuces couture

Couture et zéro déchet : 8 astuces indispensables.

29 novembre 2019
astuces couture et zéro déchet

Astuces couture et Zéro déchet

Pour cet article, j’ai laissé ma plume… mon stylo… que dis-je mon clavier à Coralie du blog “Créer, recycler, coudre”.

Parce que son parcours et ses valeurs ont une résonance toute particulière pour moi, je souhaitais vous la faire découvrir!

astuces couture et zéro déchet
En savoir plus sur Coralie
astuces couture et zéro déchet

Je peux vous poser une question ? Je souhaite entrer dans l’intimité de votre coin couture, voir l’organisation de votre plan de travail.

Où mettez-vous vos morceaux de fils trop petits pour être encore utilisé ? Les chutes de tissu aussi minces qu’un ongle ?

Je vous entends d’ici : dans une poubelle à fils. Rassurez-vous, moi aussi j’en ai une.

Bien sûr, l’activité de couture suppose de couper des morceaux de fils, que vous ne pouvez pas utiliser jusqu’au bout. Elle nécessite de couper un patron dans du papier – parfois même sur une toile plastique. Elle nécessite de couper du tissu, donc de se séparer d’une partie du coupon. Parfois même, il est nécessaire de réaliser le vêtement en toile avant de le réaliser avec le tissu choisi. 

Ne cumulez-vous pas des boites transparentes, des cartons, des tiroirs remplis de morceaux de coupons ?

Ça ne vous picote pas les doigts, lorsque vous commencez à couper votre tissu chèrement acquis ?

Ne trouvez-vous pas gênant d’abandonner ces morceaux de toile simplement à la poubelle ?

Quant à vos vêtements usagés, pensez-vous que ceux laissés dans les boxes servent vraiment aux personnes démunis ?

 

Et pourtant, avec tout ce que je viens de vous présenter, je relève le défi d’associer couture et zéro déchet. 

Béa Johnson elle-même, considérée comme la papesse du zéro déchet, nous pousse au vice, dans son livre, elle y publie son patron.

C’est pour cela que, dans cet article, je vous livre mes pensées, idées et astuces. Vous verrez, « Couture » et « zéro déchet » sont deux mots qui vont très bien ensemble – très bien ensemble. 🎶

J’ai regroupé mes astuces couture et Zéro déchet selon trois thèmes : 

🎀 un tissu adapté au projet – ce qui vous évite de recommencer ou de jeter précocement , 

🎀des étapes de confection revues – mettons au régime votre poubelle , 

🎀 et, bien évidemment, les projets à réaliser pour passer quotidiennement au zéro déchet.

Comment choisir le tissu pour un projet couture et zéro déchet ?

1 – Choisissez le type de tissu qui est proposé sur le patron.

ça alors, c’est unes astuce couture Zéro déchet, ça?

Oui, oui…

Pourquoi ? Parce que, normalement, l’éditeur du patron a réalisé ce patron en fonction d’un type particulier de tissu. Donc faites attention, par exemple, s’il est indiqué simplement « coton », car c’est une catégorie de tissu qui peut être utilisé vraiment pour tout. Vous retrouvez du tissu en coton tissé, en jersey, en denim, en éponge, et j’en passe.

2 – Choisissez le poids du tissu en fonction de votre projet

Rassurez-vous, je ne vais pas vous demander de posez votre tissu sur votre pèse personne.

Sur internet, vous verrez facilement le poids du tissu, en g/m² ou g/ml.

✂️g/m² correspond au poids, en grammes, d’un coupon d’un mètre en longueur et un mètre en largeur.

✂️g/ml, comprenez grammes par mètre linéaire, correspond au poids, en grammes, d’un coupon d’un mètre en longueur, et une laize en largeur (largeur entre les deux bords – lisières).

Pour plus de détails, simples, et faciles à lire, vous pouvez lire le blog de la marque de patrons deer-and doe 

Vous vous demandez sans doute : est-ce que ça va me bloquer dans mon élan artistique ?

C’est tout à fait le contraire. Le poids, et même le type de tissu est une indication importante, mais vous pouvez très bien choisir un autre type de tissu.

3 – Choisissez le type de tissu, et le patron, selon les critères qui sont importants pour vous.

J’ai une petite anecdote à vous raconter : lorsque j’ai voulu réaliser un manteau pour ma fillette, j’avais vu un joli patron dans un livre.

Il était préconisé de la laine. Ce que j’ai demandé à la vendeuse (d’un air « je sais exactement ce que je veux », hum). Sauf qu’au toucher, ce n’était pas du tout doux, donc pas adapté à un petit bout, et il ne se lavait pas en machine, deuxième critère bloquant. 

En expliquant mon projet, la vendeuse m’a proposé un autre tissu (de la flanelle, si je me souviens bien), noir, mais avec une doublure champagne. Doux, lavable en machine, avec des boutons de la même couleur de la doublure, très chic, adopté ! D’ailleurs, c’est la deuxième année qu’elle le met.

Ainsi, il est tout à fait possible de vous éloigner de ce que propose le patron.

Néanmoins, préférez alors choisir dans un magasin spécialisé, car cet exercice devient périlleux en achetant sur internet.

En magasin, vous pouvez également vous permettre de froisser (discrètement) le tissu, il reflètera sa tenue au quotidien.

4 – Choisissez des tissus de bonne qualité pour des confections qui durent (Astuces couture ET zéro déchet sur le long terme!)

Quand j’ai commencé à coudre, sans doute comme vous, je suis entrée dans un magasin de tissu, voyant ainsi s’étendre devant moi tout une panoplie de couleurs, de textures, de matières.

Tout un monde m’ouvrait les bras, et  je pouvais alors transformer par le simple jeu de ciseaux et de ma machine tout juste acquise.

J’avais en tête un tee-shirt pour mon petit. J’ai choisi, non pas un, mais deux jersey de coton : un pour le corps, un autre coordonné pour les manches. Ce qui, par rapport à un tee-shirt du commerce, m’a coûté assez cher.

Deux ans plus tard, mon fils le mettait toujours. Il est vrai que j’avais vu grand, surtout pour les manches. Mais le corps du tee-shirt est resté bien droit, n’a pas tourné.

Regardez les vêtements du commerce, après quelques lavages. Les coutures de côté tournent et se retrouvent, légèrement en avant ou légèrement en arrière, parfois de plus de 5 voire 10 cm selon la longueur. En effet, les fibres de coton sont plus courtes, ou moins torsadées, et coûtent moins cher.

Je vous invite à lire cet article fort intéressant sur ce thème.

Vous serez d’accord avec moi, rien n’est plus frustrant que de voir ce que vous avez mis plusieurs heures à travailler, s’user précocement.

astuces couture et zéro déchet

5 – Achetez de seconde main

Contradictoire par rapport au point précédent ?

Pas sûr.

J’aime utiliser des tissus de coton tissés, qui se détendent moins que le jersey.

Je préfère également les vêtements avec peu de fibres synthétiques. En effet, les fibres synthétiques sont peu résistantes dans le temps.

J’aime aussi le denim : il y a tant de choses à faire avec des jeans usés. Sacs à main, sac besace, cabas, sac seau… Et n’oublions pas les vêtements, comme des vestes, et même de nouveaux jeans.

C’est d’ailleurs le défi que je me suis lancée : 12 créations à partir d’anciens vêtements 

Comment réduire les déchets dans les étapes de confection ?

astuces couture et zéro déchet

6 – Eviter les chutes

Vous essayez déjà, sans doute, d’optimiser le placement des pièces de patron afin de gagner en espace. Néanmoins, vous ne pouvez pas vous passer du droit fil.

Des designers ont créer un outil 3D afin de réduire les chutes lorsque vous coupez les patrons sur le tissu.

Par exemple, je vous invite à voir le site milan AV JC, qui propose un patron gratuit de sac « zero waste fashion ». Il s’agit d’un sac réalisé en utilisant toute la laize du tissu. Un pliage digne d’un origami, et le sac est créé ! 

7 – Récupérer et utilisez vos chutes jusqu'au bout.

astuces couture et zéro déchet

Vous pouvez conserver de grand pots, type fromage blanc, que vous insérez dans la poubelle à fils, ou juste à côté. Le tissu et les bouts de fils dans ce pot, le reste des déchets (aiguilles cassées par exemple), dans l’autre poubelle.

J’ai pris l’habitude de trier les chutes : si elles font moins de 5 cm x 5 cm, j’estime que c’est trop petit pour une nouvelle cousette. Ces chutes atterrissent dans le pot. Si c’est plus grand, je les conserve et les range par couleur.

Les petits restes servent à rembourrer (une peluche, un cale-porte, un donut porte-aiguille).

Les plus grands servent, selon leur taille, de lingettes démaquillante, de chouchou, de petits jouets colorés comme ici .

Le zéro déchet, ça vous parle plus ?

8 – L'ultime étape : cousez pour passer au zéro déchet

 Dernières astuces couture et zéro déchet:

Les magasins spécialisés bio sont de plus en plus nombreux à vous proposer des « outils » pour passer au zéro déchet, et je suis sûre que vous passez déjà à la caisse avec vos sacs réutilisables.

Lorsque la vendeuse remarque les sacs qui sortent de l’ordinaire, avec quel plaisir et fierté vous lui dites « merci, je l’ai fait moi-même » – et vous avez bien raison.

Comment ça, vous n’avez pas encore de sacs réutilisables ? Allez donc faire un tour sur le site de plop couture pour les sacs à vrac  ou sur le site le patron de mes rêves pour le tote bag.

En plus, ces articles sont souvent pratiques, faciles, et rapides à réaliser.

Vous pouvez essayer ceci :

  • Essuie-tout
  • Mouchoir (pas celui de pépé : vous les réalisez dans un tissu au design moderne et plus petit en taille)
  • Pochette à savon
  • Serviettes de table
  • Couvercle de saladier
  • Lingettes démaquillante (tutoriel sur ce blog, ici) et son petit panier
  • Porte-jeton de courses
  • Sacs à vrac de toutes tailles
  • Sac à baguette (et si c’est du coton enduit, vous pourriez même en faire un sac à viennoiseries).

Les plus aguerries s’essaieront à la trousse de toilette, au sac à tarte / cake, au mini-étui à mouchoirs.

Je viens de vous donner la liste des 8 astuces couture et zéro déchet pour que vos cousettes passent au zéro déchet.

Évidemment, cette liste est assez subjective, et elle repose sur ma propre expérience.

Maintenant, je suis bien consciente que cette liste n’est pas exhaustive, car, justement, toute contrainte est facteur de créativité, elle-même sans limite.

Vous avez sûrement déjà pensé à des stratagèmes. Ce serait super sympa si vous pouviez nous mettre en commentaire votre meilleure astuce !

Coralie ✌ de Créer, Recycler, Coudre !

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? N’hésitez pas et laissez-nous votre commentaire ci-dessous.couture et zéro déchet

astuces couture et zéro déchet
Partager l'article
  •  
  •  
  • 1
  •  
  • 1
    Partage

Only registered users can comment.

    1. Merci ! Effectivement, pour cette marque, c’est incroyable qu’ils puissent réaliser des vêtements avec des chutes inexistantes !

  1. Merci pour cet article,
    On voit beaucoup d’articles qui parlent de zero déchets, mais plus dans le créations .
    On ne pense pas toujojours à l’aprés couture, ce qu’il restera aprés l’ouvrage.
    Par éconmie et aussi question pratique ( suis loin des merceries), je garde toutes mes chutes et vetments usés, je récupère les piéces qui m’interessent.
    J’achète rapement du biais, depuis que je fais ça, je fais mon biais avec des chutes, les petits bouts de fils, me servent pour recooudre des petits points, j’ai même gardé mes fils bas de gamme , pour m’en servir de fils à bâtis( pas besoin d’en acheter).
    Je passe souvent à la boite à dons de ma ville, et récupère des vêtements, pour récupérer le tissus.
    Avec un peu d’immagination, on trouve toujours une idée, et en plus on fait des économies.

💌 Laisser moi un commentaire 💌

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.